Compétences numériques de base

Définition générale :

De manière générale, les compétences numériques de base comprennent :

  • les compétences liées à l’utilisation des logiciels et du matériel ;
  • l’aptitude à utiliser, et à remettre en question, des contenus et des applications numériques ;
  • l’aptitude à créer du contenu numérique.
Définition selon Coffin Murray et Pérez 2014, traduction libre

Par compétences numériques de base, on entend l’aptitude à utiliser des applications et des programmes sur différents appareils (ordinateur, écran tactile, smartphone, automate à billets, etc.) pour consulter, modifier et/ou créer des contenus.

De même, la compétence de l’usage critique de contenus numériques attire de plus en plus l’attention en raison de l’essor des réseaux sociaux et de l’omniprésence sur Internet de messages destinés à former l’opinion. Le cadre européen de référence sur les compétences clés note à cet égard :

La compétence numérique suppose l’usage sûr, critique et responsable des technologies numériques pour apprendre, travailler et participer à la société. Elle comprend l’éducation à l’information et au numérique, la communication et la collaboration, l’éducation aux médias, la création de contenus numériques (...), la sécurité (...), les questions liées à la propriété intellectuelle, la résolution de problèmes ainsi que l’esprit critique.

Selon le cadre de référence du
Conseil de l’Union européenne 2018

Cette définition permet d’identifier cinq domaines en matière de compétence numérique :

  • Information :
    rechercher, collecter, organiser, analyser et classer des informations.
  • Communication :
    utiliser des canaux de communication électroniques, partager des informations et des contenus, collaborer au moyen d’outils numériques, simplifier l’interaction avec d’autres groupes d’utilisateurs, favoriser la sensibilité interculturelle.
  • Création de contenus :
    créer et modifier des contenus numériques (textes, illustrations, photos, vidéos, etc.).
  • Sécurité :
    protéger la sphère privée, les données et l’identité, mettre en œuvre des mesures de sécurité afin de créer un environnement informatique sûr et durable.
  • Résolution de problèmes :
    utiliser des produits numériques de manière efficiente et créative pour résoudre des problèmes.
Traduction du cadre européen de référence,
Commission européenne 2013

En matière de compétence numérique, on utilise fréquemment le terme anglais « digital literacy ». Apparenté au concept de littératie, ce terme place les aptitudes en lecture et écriture dans le contexte actuel des technologies numériques. L’utilisation des informations et les connaissances requises pour accomplir des tâches quotidiennes simples au moyen de technologies numériques sont au centre de cette approche. Afin de tenir compte de la complexité et de l’imbrication accrues des différentes désignations et compétences, les termes « multiple literacies » et « transliteracies » sont également utilisés et ajoutent une dimension culturelle aux définitions existantes. On se sert des technologies numériques non seulement pour rechercher des informations, mais également pour se divertir et échanger avec ses pairs. Ces facteurs montrent d’autant plus clairement que les compétences numériques doivent être étudiées dans le contexte dans lequel elles sont utilisées.

Cadre d’orientation relatif aux compétences numériques

En 2016, le Conseil fédéral suisse a lancé la stratégie « Suisse numérique » dans le but d’exploiter pleinement les opportunités de la numérisation. L’un des objectifs principaux de cette stratégie est notamment le « renforcement des compétences numériques » :

Tous les habitants de la Suisse, ainsi que les Suisses de l’étranger, doivent à l’avenir également pouvoir participer efficacement aux processus politiques, sociaux, économiques et culturels numériques. … Les compétences numériques et transversales nécessaires doivent être transmises plus activement, afin de doter les individus des outils adéquats.Extrait de la Stratégie Suisse numérique de
l’Office fédéral de la communication 2018

En accord avec cet objectif, un cadre d’orientation relatif aux compétences de base pour la Suisse a été élaboré en 2019 sous la houlette du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), dans le contexte de la mise en œuvre de la loi sur la formation continue. Il « a pour vocation de servir d’aide à l’orientation pour les instances de subventionnement, les organisations de la formation continue et les organismes relais, en vue de décrire plus concrètement le domaine des compétences de base en TIC » (Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation SEFRI 2019).

Afin de déterminer les principaux champs d’action, le cadre d’orientation fait référence « à l’accomplissement de tâches spécifiques du quotidien professionnel et privé », qui requiert typiquement la maîtrise des compétences numériques correspondantes :

  • Communication et coordination avec l’environnement social
  • Participation à la vie sociale (p. ex. association, quartier, etc.)
  • Opérations financières (p. ex. payer, acheter et vendre)
  • Mobilité dans l’espace public (p. ex. utilisation des transports publics, planification et organisation des congés, etc.)
  • Contacts et correspondances avec l’administration (p. ex. impôts, changement d’adresse, etc.)
  • Votations et vote électronique, participation à des organisations politiques
  • Collecte et traitement d’informations
  • Participation à l’apprentissage tout au long de la vie
Liste extraite du Cadre d’orientation du SEFRI 2019

Le cadre d’orientation du SEFRI regroupe les tâches ci-dessus dans cinq domaines de compétences et présente les compétences opérationnelles correspondantes. Il décrit en outre les compétences transversales requises liées aux autres compétences de base mentionnées dans la loi sur la formation continue (lire et écrire, mathématiques élémentaires et expression orale).

Tableau extrait du Cadre d’orientation du SEFRI 2019

Selon le cadre d’orientation, l’utilisation d’appareils numériques et de services en ligne, la recherche d’informations et la communication électronique sont des aptitudes particulièrement importantes. Le respect de la vie privée, du droit d’auteur, de la protection des données et du bien-être personnel doit également être pris en compte. Compte tenu des rapides progrès technologiques, le cadre d’orientation devra être adapté en permanence. De même, la définition des principales compétences numériques de base devra elle aussi évoluer.

Page précédente : Vue d'ensemble | Page suivante : Compétences numériques insuffisantes

Calendrier

ven. 12.06.20
SVEB Workshop: Wie kann man Ausbildungsabbrüche bei Erwachsenen verhindern?

Voir le calendrier complet